Fondation La Monneresse

Ensemble pour chacun



Conseil de fondation

 

Sandrine Moesching présidente architecte à Bex
Brice Hunacek vice-président Sous-directeur, conseiller clientèle commerciale UBS Aigle
Gérald Hadorn trésorier ancien directeur de l'Ecole professionnelle d'Aigle
Alban Jaton secrétaire notaire à Bex
Véronique Viceli Rupp membre responsable finance et RH à Monthey
Jacques Cuttelod membre ancien inspecteur de l'enseignement spécialisé

Un brin d'histoire

ANNÉES 1970

La création du Centre Logopédique et Pédagogique de l’Est Vaudois

1972    Premières mesures de logopédie dans la région, à Château d’Oex et à Aigle.

1976    Un comité d’étude se crée en vue d’offrir des prestations de logopédie dans  tout l'Est Vaudois sur l’impulsion de Mme Denise Laurent, présidente de la Commission scolaire  et avec l’appui de la Direction des Ecoles, des autorités communales et cantonales.

1977    Acte constitutif du Centre Logopédique et Pédagogique de l’Est Vaudois et création de l’association de droit privé et d’utilité publique du Centre Logopédique et Pédagogique de l’Est Vaudois. Mme Eline Roess, logopédiste, en prend la direction et assure elle-même des prestations en logopédie dans toute la région.

1978     Ouverture du Centre Logopédique et Pédagogique de l’Est Vaudois, nommé le CLPA

Le CLPA s’installe au chemin des Rosiers et ouvre une classe de langage de 1-2P.

Le CLPA s’inscrit dans une démarche pluridisciplinaire et offre des prestations de logopédie, de psychologie et de psychomotricité aux enfants de la classe et du Pays-d’Enhaut.

Le CLPA s’inscrit dans une démarche pluridisciplinaire et offre des prestations de logopédie, de psychologie et de psychomotricité aux enfants de la classe et du Pays-d’Enhaut.

La recherche de locaux dans les villes et villages environnants est active afin d’offrir des prestations à tous les enfants de la région.

 

Années 1980 

Les prestations s’étendent, le CLPA entre dans ses murs au chemin de la Planchette

1981    Ouverture de l’antenne de Bex.

1983    Collaboration directe avec Mme Bielman-Chollet, pédopsychiatre, médecin référent pour l’AI.

1984    Ouverture de l’antenne de Leysin.

1985    Ouverture de l’antenne de Villeneuve.

1986    Projet de construction du Centre au chemin de la Planchette 1 à Aigle.

1987    Ouverture de la deuxième classe de langage.

1987    L’idée de s’équiper d’un ordinateur apparaît.

1989    Emménagement dans les locaux de la Planchette et ouverture de la troisième classe de langage. Le CLPA entre dans ses propres locaux au chemin de la Planchette. 

 

Années 1990

Généralisation des prestations, nouvelle orientation pédagogique et thérapeutique

1990    Inauguration des nouveaux locaux.

1990    Ouverture de la 4èmeclasse.

1991    Élaboration de cahiers des charges pour tous les collaborateurs.

1991    Une logopédiste se déplace aux Diablerets.

1991    Achat du premier ordinateur.

1992    Ouverture de l’antenne d’Ollon.

1992    Ouverture de la classe Arc-en-Ciel à Château d’Oex. Cette classe dépend de l’Etablissement Scolaire de Château d’Oex et bénéficie des prestations thérapeutiques du CLP.

1992     Choix institutionnel de développer une pédagogie interactive et décloisonnée dans les classes de langage. Les enseignants et les thérapeutes sont formés à cette nouvelle approche qui les invite à collaborer étroitement au sein des classes.

1996     Mme Denise Laurent quitte la présidence du  comité, elle  est remplacée par M. François Bianchi, vice-président depuis 1995. M. Jean-Claude Ansermoz, vice-président depuis la création de l’Association en 1977, prend la fonction de secrétaire du comité.

1999    Une première charte est signée par tous les collaborateurs du secteur classe.

1999    Départ de Mme Eline Roess, directrice. Année transitoire avec une direction intérimaire assurée par M. Jean-Marie Krug.

 

Années 2000

Du CLP à la Fondation de la Monneresse et la naissance des mesures PPLS : une période d’expansion et de  recentrage

2000    Nouvelle direction: Pierre-Yves Gyger prend la direction du CLP. 

2000     La Dresse Chollet(Bielmann) prend sa retraite et est remplacée par Mme Lilian Roldan puis, rapidement, par le Dr Bernard Borel.

2001     Le Centre Logopédique de l’Est vaudois passe du statut d’association à celui de fondation.

2001     Les mesures PPLS, psychologie, psychomotricité et logopédie en milieu scolaire sont créées dans tout le canton. Suite à une nouvelle répartition des tâches entre les communes et le canton, chaque antenne est désormais constituée d’une équipe minimale qui comprend les trois professions : psychologue, psychomotricien-ne et logopédiste.

2001    Un poste de soutien pédagogique itinérant à 50% est créé. Les enfants qui réintègrent une classe régulière seront désormais suivis à raison d’une à deux périodes par semaine par une enseignante spécialisée.

2002    La Fondation prend le nom de Fondation de la Monneresse. Cette dénomination a son origine au XVIIIème siècle et signifie : canal destiné à amener de l’eau aux moulins. Ce choix a été fait car un canal passait sous le bâtiment de l’école.

2004     Une charte institutionnelle est créée, à laquelle le personnel des deux secteurs, PPLS et Classes a participé.

2005    Engagement d’une adjointe administrative, Mme Isabelle Thomas.

2005    La classe Arc-en-ciel de Château d’Oex dépend désormais de la Monneresse tout comme l’internat du Verger aux Devens. C’est ainsi qu’un secteur éducatif est créé au sein de la Monneresse.

2005     Toutes les antennes, Aigle – Yvorne - Corbeyrier, Château d’Oex, Ollon – Villars - Gryon, Bex, Leysin-Le Sépey-les Diablerets fonctionnent désormais comme toutes les antennes PPLS du canton. Chaque profession, psychologue, psychomotricien-ne, logopédiste est représentée dans chaque antenne.

2006    Fermeture de l’internat du Verger, ouverture de la Maison des Peccaux aux Avants. L’internat du Verger est fermé pour des raisons de sécurité, les enfants se retrouvent en internat à la Maison des Peccaux aux Avants ; certains élèves sont scolarisés sur place et les autres viennent à Aigle au lieu dit La Valerette. Il y a désormais 7 classes : 2 secondaires et 5 primaires.

2006     La Fondation de la Monneresse est reconnue pour accueillir des enfants présentant des troubles de la personnalité et du comportement.

2007    Formation institutionnelle en éthique. M. Jean-François Malherbe, éthicien, et Mme Maria Vilona, éthicienne et psychothérapeute, donnent une formation en éthique à toute l’institution.

2007     À la fin de l’année, M. Gérard Plumettaz, vice-président depuis la création de la Fondation de la Monneresse, remplace M. François Bianchi à la présidence.

2008    Fermeture de la classe des Avants. Plusieurs jeunes sont en mesure de retourner dans l’enseignement régulier. Les autres rejoignent la Valerette à Aigle. Les prestations d’enseignement spécialisé et thérapeutiques  allouées à cette classe sont reconverties en mesures d’aide renforcées au sein des classes régulières d’Aigle, Ollon - Villars et Bex.

2008    À la fin de l’année, départ de M. Pierre-Yves Gyger, directeur.

2009    Nouvelle direction  M. Louis Lamontagne prend la direction de la Fondation.

2009    Le Conseil de Fondation confirme la volonté de maintenir les deux secteurs, PPLS et Classes, au sein de la Fondation. La Fondation de la Monneresse et celle de  Mérine à Moudon sont désormais les seules institutions privées d’utilité publique du canton à conjuguer les prestations ambulatoires et celles d’enseignement spécialisé.

2009    Nouvelle orientation de la mission éducative de la Monneresse. Celle-ci s’articule désormais sur deux axes  auprès des élèves des classes secondaires : l’encadrement sur le temps de midi et l’accompagnement des jeunes dans leur projet pré-professionnel.


Années 2010

Sous le signe du rassemblement et de la transdisciplinarité

2010     Début d’une formation pour le secteur classes avec Daniel Favre, neurobiologiste et formateur d’enseignants. Cette formation s’est articulée autour de son livre : Transformer la violence des élèves. Cerveau, motivations et apprentissage, Dunod 2007.

2011     La classe Arc-en-Ciel retourne à l’Etablissement de Château d’Oex. L’équipe PPLS de Château d’Oex offre des prestations aux élèves cette classe (classe COES).

2011     L’encadrement éducatif des enfants sur le temps de midi s’étend progressivement aux enfants du secteur primaire.

2012     Les classes secondaires de la Valerette intègrent le site de la Planchette 1.

2012     La décision institutionnelle de voir l’équipe travailler de manière transdisciplinaire s’affirme.

2012     La formation avec M. Daniel Favre est aussi proposée au secteur PPLS

2012      La collaboration s’intensifie avec M. Jean-François Malherbe :

               La formation de base en éthique est donnée aux nouveaux collaborateurs, 

               La charte institutionnelle est remise sur le métier 

               Des rencontres bisannuelles sont mises en place tant pour les équipes des antennes que celles  des classes,

               rencontres dont le but est de travailler ensemble de manière transdisciplinaire.

2013      La charte institutionnelle de 2004, remise sur le métier en 2011 avec la guidance de Monsieur Jean-François Malherbe et Madame Maria Vilona, éthiciens, aboutit à un nouveau document signé par tout le personnel de la Monneresse.

2014      Le début de l’année annonce la mise au concours de la construction d’une nouvelle école, une perspective réjouissante de pouvoir offrir bientôt des lieux spacieux, lumineux et adaptés aux besoins des enfants  et des collaborateurs.

En été, Monsieur Gérald Hadorn, président ad intérim dès 2010, remplace Monsieur Gérard Plumettaz à la présidence de la fondation.

2015      Une année de changement : Gérald Hadorn passe le flambeau de la présidence du Conseil de Fondation à Pierre-François Veillon. Madame Sandrine Moesching est nommée vice-présidente.

Une nouvelle dynamique se crée, notamment dans les colloques  transdisciplinaires de l'école.  Sous l’impulsion de Peter Koenig, à l’origine du concept de la personne source, les colloques se vivent sous la forme  des forums ouverts où chacun, chacune peut proposer, participer ou non à un atelier, l’essentiel était que cela ait du sens pour elle ou lui. Une formule qui permet de conjuguer liberté et responsabilité. 

La commission de construction composée de Sandrine Moesching, Cristina Sarnicola (SESAF), Helko Walzer (Translocal), Delphine Kohler (Translocal), Michel Santamaria (RegTec) et Louis Lamontagne continue ses rencontres régulières pour faire avancer le projet de la nouvelle école.

2016     Les changements amorcés en 2015 s’ancrent:

Les forums ouverts s’étendent à toute le Fondation, avec un intérêt largement partagé par tous.

L’antenne PPLS d’Aigle  inaugure de nouveaux locaux, spacieux et très agréables.

Dans l’école, une  équipe complétée de nouveaux enseignants démarre en août, soutenue par Ingrid Laurent, enseignante spécialisée, qui prend désormais la fonction de coach pédagogique. La coordination de l’Ecole est désormais assurée par Madame Françoise von Ballmoos, membre du Collège de Coordination de l’Ecole avec Madame Isabelle Thomas et Monsieur Louis Lamontagne.

Après quelques mois d’attente suite à des oppositions, le chantier de la nouvelle école démarre en fin d’année. 

Le projet de Monsieur Stéphane Ciompi, psychomotricien PPLS, autour d'activités lors des récréations au Collège des Petits Pois à Aigle est inauguré et accueilli avec enthousiasme le 8 décembre 2016

Présente au secrétariat depuis 33 ans, Nicole Stalder nous quitte à la fin de cette année.

2017    La réflexion pour le déménagement et l'emménagement à venir se met en route. Monsieur Jacques Duroux entreprend également les premières démarches pour la vente de nos locaux à la Planchette.

Dans le courant de l’année, quelques membres du Conseil de Fondation viennent en visite dans nos classes.

Soucieux de sauver de précieuses minutes aux collaboratrices et collaborateurs PPLS, Yves Dénéréaz et Thierry Stalder créent un outil administratif en ligne.

La construction de la Fondation de la Monneresse avance; un projet de place de jeux, soutenu par Allianz Suisse, prend forme.

En juin, Monsieur François Veillon passe le flambeau à Madame Sandrine Moesching pour reprendre la présidence du Conseil de Fondation. Monsieur Jacques Duroux est alors élu vice-président.  

Les équipes transdisciplinaires se stabilisent, des formateurs de qualité les soutiennent dans une recherche toujours plus pointue sur les modes de réflexion et de mise en pratique de moyens ciblés pour aider les jeunes qui leur sont confiés. De nouvelles manières de faire se mettent en place tant dans les antennes que dans l’école de la fondation.

En novembre, Madame Anne Décaillet démissionne en tant que secrétaire du Conseil de Fondation. Monsieur Gérald Hadorn devient trésorier (à la place de J. Duroux devenu vice-président) et Monsieur Alban Jaton devient secrétaire.

En novembre/décembre, un audit du contrôle cantonal des finances démontre que la fondation fonctionne à merveille.

2018     En mars, Véronique Vieceli Rupp, Brice Hunacek et Jacques Cuttelod sont officiellement accueillis comme nouveaux membres du Conseil de Fondation.

Le même mois, le conseil communal accepte la proposition d’acheter nos locaux de la Planchette. La vente est finalisée en juillet. L’antenne de Villeneuve, après de nombreuses recherches, entre dans des locaux spacieux  et élégants au centre-ville.

Le bouquet de chantier est organisé en mai.

La gestion du mobilier à vendre et à donner se finalise.

En juillet, nous fêtons les départs à la retraite de Tina D’Onofrio, Anne-Lise Borter et Dominique Jordan.

De nouvelles personnes rejoignent le Conseil de Fondation: Monsieur Jacques Cuttelod, ancien inspecteur pour notre région accepte d’en faire partie.

Une nouvelle collaboration avec Madame Marlyse Som, inspectrice pour la région Alpes Vaudoises, se met en place.

Le grand événement de l’année est l’ouverture du nouveau bâtiment qui abrite l’Ecole et le secteur administratif de la Fondation au chemin du Levant 8. Un bel écrin qui apporte de nouveaux espaces, tant pour les enfants que pour les collaborateurs, et qui contribue au bien-être de chacun, chacune.

Charte de la fondation

 

 
 

Extrait des statuts

Article 4 des statuts de la fondation

En veillant à une interaction constante avec les milieux de l'école régulière, la Fondation a pour but la création et la gestion de structures destinées à offrir :

  • des prestations d'enseignement spécialisé
  • des prestations thérapeutiques
  • des prestations éducatives
  • des lieux pour des enfants et des adolescents rencontrant des difficultés de communication, d'intégration scolaire et/ou sociale et/ou socio professionnelle, de comportement et de la personnalité, ou des problèmes associées ou non à d'autres troubles perturbant leurs apprentissages scolaires et/ou sociaux.

Tout groupe humain prend
sa richesse dans la communication,
l'entraide et la solidarité
visant à un but commun :

l'épanouissement
de chacun dans le respect
des différences.



Les subventions de l'État

La fondation est subventionnée par le canton de Vaud pour ses frais de fonctionnement. 

Elle reçoit des dons qui sont des fonds propres de la fondation, utilisés par exemple pour les projets spéciaux non subventionnés.

Elle dépend du Service de l'Enseignement Spécialisé et de l'Aide à la Formation (SESAF) avec qui elle signe un contrat de prestations.





Bien écouter,
c'est presque répondre.

N'hésitez pas à nous contacter!




Fondation La Monneresse

Ecole d'enseignement spécialisé et Services de psychologie,
psychomotricité et logopédie en milieu scolaire (PPLS).

Chemin du Levant 8
1860 Aigle
tél. 024 466 33 33
info@monneresse.ch
www.monneresse.ch